paramountjourney.com

PARAMOUNT JOURNEY

Khodjent : capitale du nord sur le Syr-Daria

20140608-DSC_1301s

L’une des plus anciennes villes d’Asie centrale, conquise par Alexandre le Grand au 4e siècle av. JC qui la renomma Alexandria Eschate, l’actuelle Khodjent (anciennement Leninabad) est en quelque sorte la capitale du nord du Tadjikistan.

Située sur la rivière Syr-Daria à son entrée dans la vallée de Ferghana, qui rejoint Samarcande, elle bénéfice d’un emplacement stratégique qui lui a permis de devenir un centre important pour le commerce, l’industrie et l’agriculture. Elle est entourée de magnifiques vergers d’abricotiers dont la floraison colorée chasse au printemps la morosité du paysage hivernal.

  1. À voir, à faire?

Bazar Panchshanbé et place du Registan

La place du Registan à Khodjent est bordée par la halle du marché Panchshanbé d’un côté et la mosquée et le mausolée du cheikh Muslihaddin de l’autre. En face se dresse le monument à la mémoire des soldats de la Seconde Guerre mondiale.

Le bazar Panchshanbé est là où bat le cœur de la ville. Le marché attire les clients et les touristes par sa taille monumentale, son décor coloré et l’abondance de produits à très bas prix. Toutes les couches de la société tadjike parcourent ses étals, et les produits de saison vendus sont un délice pour les papilles.

La citadelle de Khodjent et le Musée historique de la province de Sughd

La citadelle a été détruite et reconstruite plusieurs fois plus, témoin des invasions d’Alexandre le Grand et des armées arabes, mongoles et russes. L’architecture a beaucoup souffert au Tadjikistan sous les gouvernements actuels, et la restauration bâclée de la citadelle en est la preuve.

À l’intérieur du fort, il y a un Musée d’Archéologie et fortifications où des dioramas de l’âge de pierre et l’âge du fer, ainsi que les découvertes archéologiques et des collections d’objets artisanaux de la région de Sughd sont exposés. Le prix d’entrée est de 10 somonis, aucun guide n’est disponible en anglais et l’entrée de la section principale de la citadelle n’est pas autorisée, car elle est encore utilisée comme base militaire. En face du musée se trouve le théâtre Kamoli Khujandi Theater.

Statues de Tadjiks célèbres

Allez voir quelques-unes des statues situées dans la ville pour découvrir l’histoire des grands hommes qu’elles incarnent. Il y a les statues des poètes Rudaki et Kamal Khojandi qui ont grandement contribué à la littérature persano-tadjike, la statue du commandant Timur-Malik à l’intérieur du musée qui a tenté de protéger la ville des Mongoles et la statue d’Ismaïl Samani (40°17’43.38″N; 69°36’56.49″E)… plutôt que d’aller voir la statue de Lénine.

Abricots
Khodjent est considéré comme le pays des abricots ; il existe une variété très sucrée d’abricots, appelée Candy, qui pousse sur les terres de la ville.

Mahalas

On trouve encore des quartiers traditionnels, appelés mahalas, dans la vieille ville de Khodjent. Razok Mahala est un labyrinthe, avec certaines maisons construites en brique crue. Dans Maschidi Surkh Mahala, il reste quelques vestiges de l’ancienne muraille de la ville.

2. Autour de Khodjent

Palais d’Arbob

Figurant comme l’un des exemples les plus intéressants de l’architecture néo-classique soviétique au Tadjikistan, le palais d’Arbob est un pont symbolique entre l’histoire du Tadjikistan soviétique et du Tadjikistan indépendant.

La construction du palais d’Arbob (40°16’14.17″N; 69° 41’27.14″E) a été lancée en 1950 par Urunkhujaev, le leader de la ferme collective dont le palais d’Arbob allait bientôt devenir le lieu de rassemblement. Urunkhujaev avait été impressionné par le palais de Peterhof à Saint-Pétersbourg et il a recréé les jardins d’hiver du palais dans sa ferme collective. À l’intérieur, l’architecture occidentale classique se marie à merveille avec les arts décoratifs traditionnels tadjiks.

Du grand amphithéâtre aux salons de thé privés aux parquets somptueux et aux plafonds peints de scènes glorieuses, tout est fait pour impressionner le visiteur.

Dans les années 90, le palais a eu son rendez-vous avec l’histoire : c’est là que le texte de l’indépendance tadjike a été écrit et son drapeau décidé, et des années plus tard, c’est là que le « plov de la paix » a été mangé, marquant le début du processus de réconciliation entre les partis en conflit durant la guerre civile.

L’entrée du musée et de ses expositions sur l’histoire d’Arbob et la période soviétique élargie avec un accent particulier sur la période tragique de collectivisation au Tadjikistan coûte 10 somonis. Aucun guide n’est disponible en anglais. Sur la droite du palais, vous trouverez un grand salon de thé qui peut accueillir 200 personnes.

Le lac Kayrokkum est un immense lac artificiel situé à 15 km à l’est de Khodjent. C’est une destination de vacances prisée par les populations locales et pourvue d’hôtels corrects. Vous pourriez même préférer rester ici plutôt que dans un hôtel à Khodjent, car pour le même prix, vous pouvez bénéficier de soins de bien-être dans le sanatorium.

  1. Où manger et boire ?

Khodjent est un lieu qui se prête à la découverte de la cuisine traditionnelle tadjike.

Visol 
L’un des rares endroits à Khodjent où vous pouvez réellement commander tout ce qui est sur la carte. Les habitants y apprécient les plats, les boissons et le service, mais pas l’addition ! Il y a plusieurs cafés et restaurants Visol dans la ville.

Zaytun 
Zaytun est décoré dans un style traditionnel tadjik et le menu se compose essentiellement de plats tadjiks. Un endroit approprié pour découvrir la cuisine tadjike et la décoration intérieure. Il est moins cher que Visol, mais pas aussi bon marché que Bahor. Il y a 2 Zaytun en ville.

Bahor 
Si vous cherchez un restaurant pas cher et correct, c’est chez Bahor qu’il faut déjeuner ou dîner. Encore trop cher ? Les endroits les moins chers se trouvent autour du bazar Panchshanbé, mais les voyageurs difficiles pourraient ne pas apprécier le cadre.

Azizon 
Un beau salon de thé-restaurant à Khodjent, situé derrière le monument à la mémoire des soldats de la Seconde Guerre mondiale.

Article d’Alovaddin Kalonov
Spécialement pour Caravanistan et Paramount Journey

Leave a Reply

*

captcha *