paramountjourney.com

PARAMOUNT JOURNEY

VALLÉE DU YAGHNOB

La vallée du Yaghnob se trouve à quelque 100 km de la capitale du Tadjikistan, Douchanbé, lieu de randonnée magnifique le long des gorges abruptes qui bordent la rivière.

Surnommée le « Paradis sur Terre » par la population locale, la vallée du Yaghnob est le pays des Yaghnobis, descendants directs des anciens Sogdiens. Tribu isolée, ils ont très peu d’échanges avec les peuplades alentours et les localités avoisinantes et ils ont pu, de ce fait, préserver de façon remarquable leurs traditions et leur langue. Bien que sous la période soviétique, de nombreux villageois aient été déplacés de force dans les régions arides du Tadjikistan pour cueillir le coton, et que beaucoup en sont morts, ils constituent un peuple résistant dont les survivants ont pu retourner sur les terres ancestrales et retrouver leur mode de vie traditionnel. Cette période sombre de leur passé récent est désormais derrière eux.

Les Yaghnobis ne sont pas habitués à voir des étrangers, d’où leur méfiance compréhensible. Mais les guides expérimentés de Paramount Journey ont réussi au fil du temps à gagner leur confiance, et vous serez accueillis chaleureusement dans leurs maisons, ce qui reste un privilège rarissime. Vous en apprendrez plus sur nos expéditions ici.

Les rivières marquant l’embouchure de la vallée du Yaghnob sont réputées être blanches comme du lait ; elles sont l’une des nombreuses merveilles que vous découvrirez dans cette contrée. Les Yaghnobis sont des familles de paysans pratiquant l’agriculture de subsistance, qui élèvent du bétail dans les prairies verdoyantes l’été, et ce depuis des millénaires, tout comme les femmes transmettent la langue sogdienne à la génération suivante. La langue qui est parlée aujourd’hui est restée la même qu’à l’époque d’Alexandre le Grand.

La végétation typique de la région est la prairie bordée d’un terrain montagneux escarpé, avec des affleurements rocheux et des plantes sauvages robustes capables de survivre et de s’adapter aux variations climatiques.

Dans la vallée, on peut voir des forêts pétrifiées, aux troncs d’arbres massifs, aux branches et aux plantes grimpantes serties dans les gisements minéraux qui ont absorbé leur masse organique il y a des millions d’années. Les indicateurs géologiques montrent que la région était autrefois une forêt tropicale luxuriante, et probablement plus tempérée, abritant de nombreuses espèces végétales. Aujourd’hui, dans un climat très différent, les troupeaux des villageois partagent les terres avec les animaux sauvages de la région : les chèvres de montagne, les ours, les renards, les loups, les panthères des neiges, les marmottes et les furets.

Le Yaghnob n’est pas un endroit où le temps s’est arrêté, car il n’y a jamais été invité à entrer. Avec ses cultures et ses paysages aussi extraordinaires qu’uniques au monde, tout visiteur repart de la région avec des images inoubliables gravées à vie dans sa mémoire et dans son cœur.